dimanche 18 octobre 2009

IL me reste exactement un jour pour tout boucler et être prête pour le voyage.
Je suis très excitée et quelque peu nostalgique.
Je dois m'absenter comme je ne l'ai jamais fait ...
RESTER aussi longtemps loin de la maison, des enfants, de mon mari lui aussi un grand enfant!
J'en ai les boules surtout que je ne connais rien sur ce pays d'accueil
Presque à l'aventure oui presque..
Moi qui n'aime pas les surprises
moi qui n'aime jamais fouler un sol non contourné
moi qui aime tout maitriser jusqu'à l'infime détail
moi... moi.... moi......
mais combien sommes nous petits devant notre peur de l'inconnu
Peur de l'étranger
Peur du non connu
Peur du regard de l'autre
Peur du non dit
Peur du du du du


Sur ces mots, je vous souhaite à tous ceux qui me lisent beaucoup de quiétude
et de joie
attendez-moi, je vais faire vite et revenir inchallah...

10 commentaires:

  1. Que ce voyage te soit agréable et plein de beaux moments!
    Inchallah!

    Pensées amies.

    RépondreSupprimer
  2. Je connais la boule au fond de la gorge... mais c'est aussi très beau d'apprendre à comprendre l'autre...
    bon voyage, bon séjour

    RépondreSupprimer
  3. Ah Lilia,
    Je t'attrape avant ton départ,
    D'abord merci pour tout ce que tu partages avec tes textes et tes attentions,
    Excuse mon ignorance, mais que veut dire "Lihoudya", et est-ce de plus le nom d'un livre que tu aurais écrit?
    Je suis avide de lire plus et encore de ta plume,
    Jan Eyre et Lowood m'ont beaucoup chamboulée,
    Et je suis une éternelle "larmoyeuse" et "picoreuse" de vides... Alors ce que tu décris me parle... infiniment...
    A très vite j'espère****
    Un bon vent -qui ne hurle pas trop...!

    RépondreSupprimer
  4. OUI Miren,tu as vu juste "lihoudya "est le nom d'un livre que j'ai écrit il ya quelques années
    il est plutôt autobiographique et larmoyant
    Tu n'es plus seule, nous sommes dés lors deux.
    LIHOUDYA est un mot creux sans grande signification hormis celle de la juive en arabe comme tu dirais le musulman en français
    Lihoudya est à consonnation
    TERRIBLE
    MORBIDE lorsqu'elle s'ourle de non dits, de bafouage, de dégradation et de vomi
    Un vomi social dont Dieu est innocent comme Il reste innocent de tous ces massacres de guerre à Sabra, Gaza, Trébelinka ou chez nous et dans nos coeurs lorsqu'on les ferme au plus faible, à l'étranger, au différent, à l'arabe et bien sûr au juif
    j'omets sciemment de citer les chrétiens actuellement, ils souffrent le moins du racisme ( à mon avis)
    sur ce, je ne reviens plus je vous quitte vraiment
    je t'embrasse très fort et à bientôt
    Lilia

    RépondreSupprimer
  5. "Te souviens-tu du rêve que nous faisions, enfants, d'atteindre les étoiles. Nos pierres jetées dans l'eau de la rivière n'ont fait que de nous séparer un peu plus...
    Nous étions frères et malgré ce rêve, nous le resterons toujours".

    Le reniement n'efface pas les liens du sang.
    Au plus près des étoiles, tu seras, sœur dans l'azur, une promesse d'amitié.
    L'espace ne sépare que ceux qui ne savent plus rêver
    Je t'embrasse
    Roger
    à très bientôt.

    RépondreSupprimer
  6. Une boule de peur qui va devenir une boule d'énergie. Je te souhaite un beau voyage.
    Namaste.

    RépondreSupprimer
  7. Je te souhaite bon voyage, j'ai du en manquer un bout car je ne sais pas où tu vas. À bientôt.

    RépondreSupprimer
  8. Bon voyage....une aventure...une découverte...la Mauritanie..;;
    @ bientôt

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour,
    J'aime cette phrase que vous dites si bien: "mais combien sommes nous petits devant notre peur de l'inconnu"
    et j'ajoute: "et combien nous grandissons chaque fois que nous surmontons cette peur de l'inconnu!"

    RépondreSupprimer